Debrunner Koenig Gruppe
Tarifs personnels Disponibilité et délai de livraison

Le blog – Suivez nos activités

Adduction d'eau et de gaz

Berne : nouvelles conduites pour sécuriser l’approvisionnement en eau de 250’000 personnes

1200 m de tuyaux en fonte ductile relient le captage d’eau souterraine au réseau d’eau potable suprarégional

Tuyaux en fonte ductile tuyaux manchonnés conduites d’eau potable Muri
Le captage d’eau souterraine Wehrliau fournit 18’600 l d’eau potable par minute et garantit ainsi l’approvisionnement de 250’000 personnes à Berne et dans la région.

La société Wasserverbund Region Bern AG a raccordé le captage d’eau souterraine Wehrliau au réseau d’eau potable suprarégional. Ce projet a nécessité deux nouvelles conduites de raccordement. Les 1200 m de tuyaux en fonte ductile de Debrunner Acifer ont été introduits à l’aide d’un forage de type « jetting » et s’enfoncent à 29 m de profondeur pour passer sous l’Aar et sous le captage d’eau souterraine de la commune de Köniz.

En 2020, la société Wasserverbund Region Bern AG (WVRB AG) a repris le captage d’eau souterraine Wehrliau de la commune bernoise de Muri. L’équipement et la structure de la station de pompage étant arrivés en fin de vie, une rénovation globale a été agendée en 2023. WVRB AG a profité de l’occasion pour raccorder le captage Wehrliau au réseau d’eau potable suprarégional de la région de Berne.

18’600 l d’eau potable par minute

Les conduites de raccordement de la commune de Muri étaient trop petites pour injecter la totalité des 18’600 l d’eau potable par minute de la concession dans le réseau suprarégional existant. WVRB AG a donc décidé de raccorder le captage Wehrliau aux conduites de transport existantes « Aaretal 1 » et « Aaretal 2 » par deux nouvelles conduites. Les spécificités des lieux constituaient le défi de ce projet. Le captage d’eau souterraine Wehrliau se situe dans la commune de Muri. Mais les conduites de transport se trouvent à environ 600 m au sud de la station de pompage, sur le territoire communal de Belp et de Kehrsatz – entre les deux, il y a l’Aar et le captage d’eau souterraine Selhofen de la commune de Köniz.

Forage de type « jetting » à 29 m de profondeur sous l’Aar

Poser les conduites dans des tranchées ouvertes n’était possible qu’autour de la station de pompage Wehrliau. La rivière, d’une part, et la nappe phréatique relativement haute du captage Selhofen, d’autre part, empêchaient le recours à la tranchée conventionnelle : travailler avec des tranchées ouvertes aurait exposé le captage à des risques inutiles. De plus, la nouvelle conduite aurait bloqué le courant d’eau souterrain. La solution consistait en deux forages de type « jetting » à environ 29 m de profondeur pour passer sous l’Aar et sous le captage d’eau souterraine de Köniz. Dans ce procédé, la tête de forage souterraine est contrôlée à distance et remplacée par une tête d’expansion dans la fosse d’arrivée. Cette tête agrandit le canal de forage – pour ainsi dire en marche arrière. Une fois le diamètre souhaité atteint, le tuyau à poser est fixé sur la tête d’expansion et introduit dans le forage réalisé.

Plus de 100 tuyaux introduits en 9 h

La société Josef Muff AG a été chargée de l’introduction des tuyaux. Elle a reçu l’aide de Schenk AG qui avait effectué le forage de type « jetting ». Toute la difficulté de la tâche consistait à faire passer les tuyaux de 6 m de long en continu de la tête d’expansion au canal de forage. « Pour emboîter un tuyau sur le précédent, nous ne disposions que de 2 à 3 min avant que la conduite disparaisse lentement mais continuellement dans le sol », explique Jürgen Simon, chef de projet chez Josef Muff AG. L’opération était suivie de 2 à 3 min de pause avant de devoir assembler le tuyau suivant. « De cette façon, nous avons introduit en 9 h, sans interruption, plus de 100 tuyaux pour la première conduite, qui était de diamètre 500 mm. » L’insertion de la deuxième conduite, de diamètre 400 mm, s’est déroulée de la même manière quelques mois plus tard.

Jusqu’à 64 t de force de traction sur les tuyaux

Pour les deux nouvelles conduites, WVRB AG voulait des tuyaux résistants et durables. « L’assainissement d’une conduite passant à 29 m sous la surface de la terre impose des forages onéreux », précise Beni Scherrer, chef de projet chez WVRB AG. D’autre part, les tuyaux devaient résister à la traction axiale : ils allaient être soumis à une force de traction énorme pouvant atteindre 64 t lors de l’insertion de la conduite dans le sol. « Nous avons opté pour les tuyaux FZM en fonte ductile dotés du système BLS® de la société TMH Hagenbucher AG. » Comme ces tuyaux supportent en outre jusqu’à 3° de déviation axiale, ils s’adaptent à la courbe du forage sans problème.

Utilisation simultanée de 4 camions

Debrunner Acifer a fourni les 1200 m de tuyaux en fonte ductile. 4 camions ont acheminé just-in-time sur le chantier les 200 tuyaux pour un poids total de 19 t, depuis le site de Berne.

Pour cela, quatre camions ont fait la navette entre le site bernois de Debrunner Acifer et le chantier durant les 9 h d’introduction des tuyaux. Il était particulièrement important de livrer « just-in-time » dans ce projet en raison de l’espace réduit disponible sur le site d’installation.

Sécurisation de l’approvisionnement en eau pour 250’000 personnes

Outre les deux conduites de raccordement et la construction de la nouvelle station de pompage, le projet comprenait aussi une nouvelle conduite de vidange pour évacuer l’eau propre dans l’Aar. Des composants électroniques et des éléments de commande des deux puits existants devaient également être remplacés. La première de deux conduites, mise en service en août 2023, améliore désormais la sécurité d’approvisionnement en eau de la région de Berne. Près de 250’000 personnes de 17 communes, dont la ville de Berne, en bénéficient.

INTERVIEW

« Une livraison au quart d’heure près »

Jürgen Simon, chef de projet chez Josef Muff AG

Vous étiez chargé, en collaboration avec Schenk AG, de l’insertion des tuyaux en fonte ductile des au moyen d’un forage de type « jetting ». À quelles difficultés avez-vous été confronté ?

D’une part, les travaux devaient être réalisés en continu car les tuyaux étaient introduits sans interruption dans le tunnel de forage. Cela nécessitait une planification bien pensée, une coordination au point, un bon esprit d’équipe et un travail rapide. Nous devions insérer les tuyaux non seulement rapidement, mais aussi proprement et correctement. La conduite étant destinée au transport d’eau potable, les tuyaux doivent rester obturés jusqu’à leur pose. Les joints ne devaient pas non plus être endommagés : les conduites se trouvent 29 m sous la surface de la terre, ce qui complique, voire empêche, les réparations.

Êtes-vous satisfait du déroulement du projet ?

Des conditions de sol imprévues nous ont fait prendre du retard dans les travaux de forage et donc de pose. Mais au final, tout s’est très bien passé. Nous avions compté 14 à 15 h pour l’introduction des tuyaux de la première conduite, et 9 h ont finalement suffi. Il n’a donc pas été nécessaire de faire appel à la 2ème équipe, qui se tenait prête à prendre la relève au bout de 10 à 12 h.

Pourquoi deviez-vous introduire les conduites sans interruption ?

Le forage est rempli de bentonite. En mouvement, ce minéral est liquide et refroidit et lubrifie les outils de forage. Au repos, en revanche, il se solidifie et soutient le tunnel de forage. Il n’est alors plus possible d’introduire des tuyaux.

De quoi êtes-vous particulièrement fier ?

C’est la première fois que nous introduisions des conduites en fonte DN500 sur une telle longueur, environ 600 m. Je suis fier que nous ayons réussi à le faire en 9 h. Notre personnel a fait de l’excellent travail et la collaboration avec Schenk AG était parfaitement huilée.

Avez-vous été satisfait du service de livraison de Debrunner Acifer ?

Le timing est crucial dans un forage de type « jetting ». Debrunner Acifer a respecté les délais convenus à la lettre et a fourni les tuyaux au quart d’heure près. Il était important que nous ayons toujours des tuyaux disponibles. Nous avons dû compenser le manque de place sur le chantier par des livraisons continues. La proximité du site bernois de Debrunner Acifer était également un avantage : il se situe à seulement 10 à 15 min du chantier. Si nous avions besoin de matériel en dernière minute, nous étions rapidement de retour sur le chantier. Debrunner Acifer nous a même livré à plusieurs reprises le matériel supplémentaire immédiatement sur site. C’est ce que j’appelle travailler sans complications et se concentrer sur les solutions.